News
STMZ

Disparu pendant 9 mois - grâce au STMZ de nouveau à la maison

Passé l’hiver dans une buanderie - est vivant.

Etait-ce de la curiosité? Pur esprit d’aventure? Ou Frourou avait-il pris le large parce qu’il avait senti qu’il allait subir une castration?

Madame Durand se souvient : « Frourou, fils de la belle Giny et de Simba l'intrépide, a marché dans les traces de son papa dès son plus jeune âge. Une véritable petite canaille qui ne pensait qu’à faire des sottises ». Toute la journée à la chasse ou en train de traquer ces pauvres souris dans les champs, il rentrait chaque soir, certes épuisé, mais content. Jusqu’à cette fameuse date du 27 avril où Madame Durand n’a pour la première fois pas entendu le bruit du clapet de la chatière. En même temps, elle ne s'est pas fait des soucis tout de suite car elle pensait tout simplement que Frourou avait décidé de rester dehors un peu plus longtemps que d’habitude. 

Mais les journées passèrent. Lorsqu’après 2 semaines, il n’y avait toujours pas trace de Frourou, Madame Durand commença vraiment à s’angoisser. Elle décida tout d’abord d’accrocher des affiches de recherche un peu partout et de les déposer dans les boîtes aux lettres de son quartier. En plus, elle activa sur le site Internet STMZ une annonce avec une description précise du chat et une photo. Mais les semaines passèrent, silence complet. Personne n’avait vu le jeune matou. Tous les jours, Madame Durant parcourait les annonces dans l'Internet et téléphonait régulièrement au bureau des animaux trouvés à Bâle. Rien ! Mais Madame Durand refusait de penser au pire : « Au plus profond de moi je savais qu’il était en vie ». La neige fit son apparition plus tôt que les autres années. Un hiver long et très froid semblait s’annoncer. Mais où es-tu mon petit Frourou? Avait-il au moins trouvé un refuge à l’abri du froid ? 

Exactement 9 mois après la disparition de Froufrou, le miracle se produisit : Madame Durand se connecta au site Internet de la STMZ et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle se trouva quasiment nez à nez avec Frourou !  « J’ai pensé que j’avais des hallucinations ! Dès lors, tout s’accéléra. Un contrôle immédiat me donna une réponse à mes incertitudes : oui, le chat que je voyais était vraiment Frourou ! ». Avec d’autres chats errants, il avait trouvé refuge dans la buanderie chauffée d’une dame attentive et aimant les animaux. Entre le domicile de Madame Durant et la buanderie de la dame au grand cœur : 18 km !

Les retrouvailles qui ont été possibles grâce au STMZ après ces 9 longs mois d’angoisse ont bien entendu été touchantes et empreintes d’émotion. Dans l’intervalle, Frourou s’est transformé en magnifique matou adulte, un costaud de plus de 5 kilos. En parfaite santé et bien nourri – le vrai portrait de son père !